Un ouvrage commun ... pas si commun

Publié le 16 Mai 2006

Cette histoire s’est passée, il y a quelque temps déjà mais comme je sais que vous aimez les belles histoires, je vous la raconte.
Octobre 2001, au cours d’une soirée anniversaire, Christine nous propose pour novembre un petit week-end (entre filles), dans sa maison du midi, histoire de retrouver nos années d’insouciance.
Après le départ de celle-ci, Corinne, toujours pleine d’idées, lance : « et si on lui brodait quelque chose! » pour la remercier
…...Ce serait sympa mais nous n’avons que 15 jours…! Mais quand Corinne a une idée …
Voilà donc l’enjeu, comment faire un ouvrage commun en 15 jours, alors que sur quatre participantes, deux sont des brodeuses "occasionnelles".
Il faut dire qu’à minuit, après quelques coupes de champagne (avec modération) rien ne nous parait impossible.
Le choix du thème a été vite décidé : la Provence puisque la maison de Christine, toute de jaune et bleu décorée, est située dans cette région.
Je suis donc rentrée chez moi ce soir-là et, au lieu d’aller me coucher, j’ai recherché dans mes archives, des diagrammes sur ce thème.
Le lendemain midi, je passais chez Corinne, pour qu’elle s’occupe des photocopies. Le soir même, nous prenions la décision de travailler sur de petites pièces de toile aïda, car il n’était pas question de travailler l’une après l’autre sur une seule pièce de tissu… PAS LE TEMPS.
Ensuite ces pièces, il fallait les associer. Un patchwork ?
Corinne a une petite expérience dans ce domaine mais une semaine plutôt chargée quand on a 4 enfants et des cours de gym à assurer… PAS LE TEMPS
Véro et moi, bien qu’ayant des compétences en couture, nous n’en avons jamais fait et là…. PAS LE TEMPS de s’y mettre !
Quant à Brigitte, comme elle le dit si souvent, elle a 2 mains gauches, ENCORE MOINS LE TEMPS!
Soudain, une idée me vient, … Un pêle-mêle !…c’est à dire disposer les petites pièces de tissus sur un tableau comme on le ferait pour des photos.
Aussitôt, nous distribuons grille, tissu et moulinés à rendre impérativement dans une semaine.
Dans mes « archives-tissus », je retrouve un tissu provençal fond bleu à motifs jaunes, de la toile aïda bleue…. Parfait pour compléter mon idée !


Dès que j’ai eu fini de broder mes motifs et avant même d’avoir reçu les autres ouvrages, je me suis aussitôt lancée dans la réalisation de ce que j’avais en tête pour m’assurer que le résultat final aurait de l’allure.


Pour obtenir une certaine tenue et éviter l’effilochage des pièces de toile aida, j’ai tout doublé avec de la toile thermocollante, puis avec le ciseau cranteur, j’ai découpé proprement chaque pièce. Même opérations avec le tissu provençal. Sur la toile aida bleue, nous avons brodé nos prénoms et joyeux anniversaire.


Ensuite, chaque pièce de toile aïda bleue ou blanche a été thermocollée sur une pièce de tissu provençal. Cela donnait à chaque ensemble (toile aïda + tissu provençal) une allure de photos anciennes lorsque celles-ci étaient dentelées.
Il ne restait plus qu’à les disposer harmonieusement façon pêle-mêle sur un carton ondulé jaune en les collant avec du double face, puis à encadrer le tout.


Nous avons fini juste à temps pour partir pour un super week-end d’anniversaire. Le pêle-mêle a, tout de suite, trouvé sa place dans la maison, témoin, s’il en fallait un, de notre belle amitié de 30 ans.

Rédigé par DominiqueV54

Publié dans #L'art du fil

Repost 0
Commenter cet article